6 décembre 2022

Remise en état d’un amplificateur FENDER BandMaster Reverb TFL5005D de 1968

54 ans !…

C’est l’age de cet amplificateur à lampes de marque FENDER, qui à survécu aux outrages du temps (et de ses utilisateurs) jusqu’ici, ou presque…

Le transformateur d’alimentation à été remplacé, suite peut être, à un court- circuit au niveau des deux résistances « anti-ronflement 50Hz », sur le 6,3V alternatif du chauffage des lampes.

On aperçoit ce qu’il reste de ces résistances, en haut à droite de la photo, ainsi qu’une jolie trace noire sur le châssis, résultante d’un phénomène violent…

Le transfo utilisé n’était pas identique à l’original, donc certaines modifications ont étés apportées au fonctionnement des lampes de puissance

Le circuit de réglage du BIAS des lampes de puissance à été « débranché », on aperçoit (en haut, à gauche de la photo) le bout de fil rouge coupé en l’air…

Le potentiomètre soudé sur le transformateur devait permettre d’abaisser la tension à 6,3V pour le chauffage des lampes.

La sortie 6 V d’un autre enroulement du transfo est utilisé pour l’ampoule du voyant…

Le redressement du courant alternatif était donc réalisé grâce aux deux diodes de puissance visibles sur l’embase de la lampe redresseuse d’origine.

Le sélecteur de tension du secteur avait lui aussi été « débranché », puisque le transformateur de remplacement ne permettait pas de raccorder ses enroulements primaires sur ce sélecteur. La sélection des tensions se faisant par l’intermédiaire d’une barrette fixe sur le dessus de celui ci, donc accessible au contact direct !!

Le fonctionnement des lampes avait, aussi été modifié pour pouvoir s’adapter au transformateur « exotique », et peut être afin de changer le son de cet ampli.

En effet les lampes de puissance 6L6GC, étaient câblées en Pentodes, (résistance de puissance 150Ohms / 7W sur les cathodes), permettant un BIAS fixe

Le son en est changé, puisque ce type de fonctionnement limite les harmoniques et compresse le signal, qui en devient beaucoup moins précis !

Le but de cette remise en état, va donc consister à remplacer le transformateur d’alimentation, recâbler la lampe redresseuse, remettre les lampes de puissance en fonctionnement Triodes, avec BIAS réglable, remplacer les résistances 100 Ohms « anti-ronflement 50Hz », remplacer trois condensateurs de découplage 0,1uF / 600 V qui ont commencés à fondre (54 ans !)…

Afin d’améliorer la sécurité électrique : Supprimer l’interrupteur « Ground », qui permettait une mise à la masse du châssis, de la phase secteur, à travers un condensateur de découplage, ceci afin de réduire les bruits dus à une mauvaise installation électrique, plus particulièrement une mauvaise prise de terre. Le problème de cette option, est que la mise sous tension du guitariste (240 V !) ne tient que par l’isolation diélectrique d’un petit condensateur… Toutes les masses de l’ampli étant reliées au châssis : Ainsi les cordes de la guitare en contact avec le chevalet, lui même relié à la masse du jack de la guitare, masse reliée à l’ampli, le circuit est ainsi refermé…

Le nouveau transformateur HAMMOND 290DEX et une réplique moderne du transformateur original, avec un seul enroulement primaire en 240V, supprimant ainsi toute confusion.

On aperçoit les trois condensateurs de découplage Orange Drop, sur la partie « Drive » du circuit des lampes de puissance et du Vibrato.

Le voyant de mise sous tension de l’ampli est maintenant une « ampoule » LED.

Les deux lampes de puissance d’origine sont remplacées, le filament du chauffage de celle ci ne fonctionnant plus…

Le tank de la réverbération est réinstallé à son emplacement.

L’ensemble du circuit électronique de cet ampli est tout à fait en état de fonctionnement, malgré son age. Qu’en sera t’il des productions récentes dans 50 ans…?

L’étiquette de production de l’époque est encore en état dans la tête de l’ampli, on peut s’y référer pour un éventuel remplacement du set de lampes, les références sont toujours produites.

Il y a une indication de la tension d’alimentation secteur en 117 V aux états unis d’amerique, le sélecteur de tensions permettant de fonctionner jusqu’à des tensions de 240 V pour l’export.

Cet amplificateur développe donc une puissance max de 60W, avec un réglage du BIAS à environ 50%

Laisser un commentaire