29 septembre 2022

Commande d’une basse de type « Jazz Bass » Custom

Pour cette nouvelle commande de guitare basse, sur une base de Jazz Bass, le corps est composé dune essence équivalente au Frêne des marais, le Sassafras (Amérique, Brésil, Asie), qui présente l’avantage d’être beaucoup moins lourd que le frêne européen, tout en gardant des capacités acoustiques intéressantes pour la fabrication des instruments.

Le manche de cette basse est composé d’une pièce de Wengé, et d’une touche en Padouk.

Le corps Sassafras en cours de fabrication, réalisation du plan incliné d’aisance pour le bras, ainsi que le chanfrein ventral.

La particularité de cette essence est de posséder une réponse en fréquence accentuée dans le bas médium et les basses, ce qui convient parfaitement pour une guitare basse.

Les micros prévus sont des Seymour Duncan, et l’accastillage est composé d’un chevalet et de mécaniques tulipes Schaller.

Le manche Wengé avec sa touche Padouk, et les incrustations des repères de cases.

Le diapason de cette basse est de 34″ (863,6mm), et 21 cases, les frettes sont des Jescar 2.64 x 1.2mm.

Après la réalisation du radius à 9″1/2, collage des filets celluloïd, imitation ivoire, sur la tranche de la touche.

Ce genre de matière, le celluloïd, se travaille très bien avec racloir et ciseaux à bois , pour l’ajustement à la hauteur se la touche.

La profondeur des encoches de frettes à bien entendu été préalablement contrôlée et ajustée avant le collage des filets, puisque ceux ci ferment le bord des frettes.

Le corps de cette Jazz Bass Custom, avec sa teinte de « base », à l’eau, de plusieurs couleurs, afin d’obtenir un contraste pour faire ressortir les veines de ce bois.

Pour conserver, au maximum les propriétés acoustiques de cette essence, la finition sera huilée.

Cela permettra de protéger le bois, tout en permettant une très bonne transmission des vibrations des cordes…

La teinte finale, avec le traitement de surface de protection et l’application de la peinture graphitée dans les cavités micros, et électronique afin de réaliser un blindage électromagnétique (cage de Faraday)

Frettage du manche, à l’aide de la presse à fers interchangeables, et de la pince à couper les pieds de frettes, afin de faire déborder celles ci, par dessus le filet du bord de touche.

Le frettage du manche terminé, ainsi que son profil.

Le corps est teinté en noir, pour le dégradé, afin d’obtenir un meilleur contraste, puis huilé (huile de Lin) pour garder l’aspect brut du bois, tout en protégeant la finition de l’usure et des conditions d’utilisation .

Montage du corps de cette Jazz Bass Custom, prêt à recevoir le manche et les cordes

Laisser un commentaire